Maitre d’œuvre maitre d’ouvrage : Deux termes semblables, mais distincts

Les lois physiques notre seule limite

Maitre d’œuvre maitre d’ouvrage : Deux termes semblables, mais distincts

maitre doeuvre maitre douvrage

Vous avez un projet de construction ou de rénovation et vous vous demandez si vous devez faire appel à un maitre d’œuvre ou un maitre d’ouvrage ? Pas de panique, vous n’êtes pas seul dans cette situation. Eh oui, de nombreuses personnes, régulièrement, se posent cette question. Fort heureusement, pour votre plus grand bien, nous avons décidé de faire tomber le voile sur ces deux expressions complètement distinctes dans le jargon du BTP. Maitre d’œuvre maitre d’ouvrage, tour d’horizon sur leurs missions et responsabilités respectives.

Maitre d’œuvre maitre d’ouvrage : Définition

Dans le cadre de la distinction entre maitre d’œuvre maitre d’ouvrage, il est important de définir préalablement ces deux entités.

Maitre d’œuvre

Le maitre d’œuvre, dit maîtrise d’œuvre ou MOE ou Project Supervisor (pour nos voisins anglophones), est la personne recrutée par le maitre d’ouvrage. Il prend en charge la réalisation du chantier dans le respect des délais et des coûts fixés par le maitre d’ouvrage en conformité avec les termes du contrat. Avec pour subalterne les sous-traitants et les techniciens, la MOE s’occupe de la partie technique relative à la réalisation de l’ouvrage et donc de la supervision du projet.

Maitre d’ouvrage

Le maitre d’ouvrage est appelé maîtrise d’ouvrage, MOA ou Project Owner, dans la langue de Shakespeare. Si ce terme est largement utilisé en construction, il se décline davantage dans d’autres domaines d’activité. Le maitre d’ouvrage est la personne porteuse du projet. C’est la seule personne capable de définir clairement les objectifs de son projet et d’éclaircir les questions relatives, au calendrier et le tarif alloué à la réalisation de l’ouvrage. Ce dernier peut ne pas disposer du savoir-faire technique inhérent à la réalisation de l’ouvrage, mais il attend que le résultat final soit impeccable.

Maitre d’œuvre maitre d’ouvrage : rôles et responsabilités

Maitre d’œuvre

Fort de son large spectre de connaissances, le maitre d’œuvre peut intervenir sur divers aspects du projet. En s’adaptant au langage de tous ses interlocuteurs, du maitre d’ouvrage ou des artisans sur le chantier, il pose comme le chef d’orchestre veillant à la bonne marche des travaux. Il ira jusqu’à utiliser les logiciels de gestion de projet, à l’instar de Microsoft Project, afin que toutes les étapes du travail se déroulent dans les conditions optimales. Il se sert des logiciels pour produire les données statistiques, les graphiques, et les rapports. Ceci lui permet non seulement de gagner en temps, de minimiser les risques et incertitudes, mais aussi d’améliorer les performances des artisans qui interviennent sur le chantier. D’un point de vue global, la maîtrise d’œuvre est chargée d’analyser la demande du client, travailler avec les fournisseurs, gérer les risques et les enjeux, organiser les réunions de chantier, estimer les coûts, panifier la portée du projet, etc.

Maitre d’ouvrage

Le maitre d’ouvrage se targue d’être le commanditaire du projet. Cette entité a la responsabilité de définir le cahier des charges, le calendrier prévisionnel ainsi que le budget consacré au projet. Pour mener à bien son projet, le maitre d’ouvrage peut solliciter l’aide d’un maitre d’œuvre ou d’une maîtrise d’ouvrage délégué. Il suit, de bout en bout, la réalisation du projet, c’est le donneur d’ordre, le pilote. Si nécessaire, il intervient une fois que le projet est terminé et livré, pour apporter des modifications éventuelles.

Maitre d’œuvre maitre d’ouvrage : quelles assurances ?

Au niveau des couvertures d’assurances, maitre d’œuvre maitre d’ouvrage se distinguent également.

Maitre d’œuvre

Conformément à l’article 1792 du Code Civil, la MOE est responsable de plein droit vis-à-vis de son client ou maitre d’ouvrage, d’un certain nombre de dommages préjudiciables à la solidité ou la durabilité de l’ouvrage. Cette responsabilité prend effet dès la fin des travaux et va jusqu’à 10 ans. Elle est couverte par une garantie décennale. Cette assurance couvre les dommages qui influent sur la structure du bâtiment à savoir l’affaissement de la charpente, les fissures dans le mur, défauts d’étanchéité, la dégradation du gros œuvre.

Maitre d’ouvrage

Pour son cas, le maitre d’ouvrage devra souscrire à une assurance dommage-ouvrage à hauteur de 2000 ou 3000 euros. L’assurance dommage-ouvrage est valable 10 ans. Cette garantie, dite décennale, permet au propriétaire du domicile de se rapprocher de l’assurance de l’architecte ou de l’entreprise pendant une période de 10 ans, même si celle-ci n’existe plus. La garantie couvre les dommages qui compromettent à la solidité de l’ouvrage, rendant la maison invivable.

 Maitre d’œuvre maitre d’ouvrage : sous-traitance

Maitre d’œuvre

Il peut arriver que le maitre d’œuvre ne dispose pas, en interne, les ressources techniques nécessaires pour la réalisation d’une tâche précise. Dans ce cas, il peut faire une sous-traitance en faisant appel à un prestataire de services ou un sous-traitant. Le sous-traitant est chargé d’intervenir pour une tâche clairement définie, mais ne dispose pas de responsabilités directes avec la MOA, même si celle-ci a un droit de regard sur la façon dont il travaille.

Maitre d’ouvrage

Si le maitre d’ouvrage ne dispose pas du temps ou de l’expérience métier nécessaire, il peut contacter une maîtrise d’ouvrage déléguée pour piloter son projet. La maîtrise d’ouvrage déléguée est appelée AMO (Assistance à Maîtrise d’Ouvrage). Elle n’a aucune responsabilité avec le maitre d’œuvre.

Ça y est, vous connaissez désormais la différence entre maitre d’œuvre maitre d’ouvrage. Choisissez dès maintenant l’entité dont vous avez besoin pour la réalisation de vos projets !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top