Étude avant projet construction

Les lois physiques notre seule limite

Étude avant projet construction

etude avant projet

L’étude avant projet construction, est une conception générale mise sur pied par un maître d’œuvre en collaboration avec ses prestataires. Il s’agit d’une sorte d’acte de naissance d’une construction de maison neuve, ou de toute autre projet allant dans ce sens. C’est aussi une carte d’assurance, qui permet au porteur du projet de le poursuivre ou alors d’arrêter en fonction des différents facteurs qui y sont répertoriés.

C’est quoi une étude avant projet construction ?

L’étude avant projet construction, c’est la base de tout projet établi par un maître d’œuvre, mandaté par un maître d’ouvrage pour l’étude de la faisabilité de celui-ci. Dans le jargon de l’entrepreneuriat, elle serait assimilée à un business plan. C’est en effet une forme de catalogue, portant le devis des projets d’un tiers.

Elle est parfois utilisée par les maîtres d’ouvrage pour lancer des appels d’offres. L’étude avant projet construction donne lieu à la constitution des dossiers portant les solutions techniques arrêtées dans lesquels on retrouve toutes les informations nécessaires pour la mise sur pied d’un bâtiment. Elle existe en deux phases.

Les phases de l’étude avant projet construction

Pour pouvoir réaliser des projets de construction, le maître d’ouvrage a besoin d’analyser tous les paramètres possibles pour ne pas être coincé au moment pratique. Ainsi, il procède à une étude avant projet construction, qui se fait en deux phases :

1 – l’avant-projet sommaire (APS), ou phase de composition générale du projet

À partir de l’étude diagnostic ou de l’esquisse précédemment menée par un maître d’œuvre, il va soumettre une offre de service, devant enclencher le processus de la construction.

On a entre autres les spécificités techniques, qui sont un ensemble de techniques à adopter au moment de la réalisation du projet. Notons que c’est d’un commun accord et d’une analyse bien menée, que certaines techniques sont retenues et d’autres non. On peut retrouver ici la formalisation dans différents plans (coupes, masses, façades). Le calcul des dimensions et des volumes de l’intérieur et de l’extérieur du bâtiment.

Cette étape donne exactement les niveaux à franchir, avec les moindres détails sur les intervenants, le matériel adapté et les matériaux à utiliser.

On a également les estimations prévisionnelles. Ici, les coûts des différents travaux à réaliser dépendent des idées. Mais, sur cette base encore provisoire, que le maître d’œuvre va s’engager à exécuter les travaux.

L’étude avant projet sommaire, est donc un premier condensé provisoire, qui donne une orientation sur ce qui va être réalisé. Elle constitue la première étape de l’étude avant projet construction. Une fois qu’elle a été validée, la deuxième phase entre en jeu. Il s’agit de :

2 – l’étude avant projet définitif (APD) ou phase d’approbation des dispositions techniques

C’est le produit fini de l’APS. Elle donne une idée exacte sur ce qui doit être fait pendant la réalisation du projet de construction. À partir de ses données, on peut réaliser des opérations telles que :

– La CCTP ou Cahier de Clauses des Techniques Particulières

– La DCE ou Dossiers de Consultation des Entreprises

– Obtenir les autorisations administratives après avoir déposé des demandes.

C’est à cette phase que toutes les études précédemment menées, et les solutions arrêtées doivent être confirmées. Plusieurs points inscrits lors de l’étude avant projet sommaire, peuvent être modifiés ou simplement annulés ici. Ceci peut arriver lorsque les négociations avec les habitants du lieu où le projet tend à être réalisé, n’aboutissent pas. Ou même lorsque le projet de départ est modifié.

Elle donne aussi des informations précises sur le délai d’exécution et de livraison des travaux. Pour ce faire, le montant définitif net pour la réalisation du projet est arrêté. Le contrat de service du maître d’œuvre est arrêté, avec ses forfaits selon ses pourcentages conclus de commun accord avec les prestataires.

Cette phase est conforme avec le plan d’urbanisme imposé par la commune, et applicable aux normes de construction comme le règlement thermique et le respect d’environnement. Ces paramètres sont importants et obligatoires, car, l’étude avant projet construction entre dans le dossier de demande d’un permis de construire.

Certains choix techniques sont décidés en fonction des coûts de maintenance des installations et d’exploitation. C’est pourquoi il est important d’avoir de bonnes connaissances sur ces installations, avant de s’engager dans tout projet de construction.

En conclusion, l’étude avant projet construction est un travail à prendre très au sérieux. C’est pour cette raison qu’on peut dire sans risque de se tromper, qu’elle est réalisée entre un maître d’ouvrage et un maître d’œuvre. Ceci est nécessaire pour la bonne réussite du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top